Hafida – 48 ans – Novembre 2020

J’ai changé d’entreprise et de métier  au mois de septembre 2020 après avoir passé 20 ans dans le même environnement.

Pour appréhender ce changement et réussir ma nouvelle vie professionnelle j’ai souhaité être accompagner.
Naturellement, je suis allée vers la personne qui m’avait aidé quelques années auparavant à gagner suffisamment de confiance en moi et de courage pour me lancer vers ce changement.
 
J’ai souvent eu une image du coaching comme quelque chose de « brutal » et de pas très naturel – « on prend tout on jette on détruit et on devient quelqu’un d’autre ». Et ce n’est pas vraiment ma façon de voir ma vie. 
 
Avec Sophie, c’est différent on se construit à partir de ce que nous sommes, des ressources enfouies que nous avons. Elle a ce don de mettre en lumière le meilleur de nous même et donne les clés qui permettent d’avancer à notre rythme en fonction des sujets abordés lors des séances.
 
Sophie est à l’écoute et établie rapidement une relation de confiance qui est essentielle pour travailler ensemble.
Elle est généreuse dans le temps et la relation qu’elle nous accorde. Elle est bienveillante lorsqu’il s’agit d’aborder des situations inconfortables. Elle ne triche pas. Elle travaille avec une grande sincérité et un grand professionnalisme.
Rien n’est imposé. Il n’y a aucun jugement, il n’y a que du positif et de la clarté dans les échanges.
 
Pour finir j’apprécie  les outils  simples à utiliser et des premiers résultats visibles rapidement. 
 
Je gagne en sérénité, j’analyse mieux les situations dans lesquelles je ne me sens pas à l’aise ce qui me permet de m’adapter et de mieux gérer mon stress. J’arrive à mieux canaliser mon énergie et j’aborde ce nouveau métier d’une manière plus posée et claire. 
 
Ma prise de poste est une réussite et le travail avec Sophie a contribué énormément à ce succès.
Un grand merci à Sophie qui s’adapte à chaque séance avec patience et bonne humeur.
Je ne peux que vous conseiller d’essayer. 

Aïnhoa – 15 ans – octobre 2020

En une séance, les crises de panique ont disparu et ma fille stresse moins. Je pense cependant programmer une autre séance pour stabiliser la situation.

Marie – 47 ans – arrêt du tabac ( août 2020)

Pas vraiment motivée, je me suis laissée persuader car j’avais quand même envie d’arrêter de fumer.
J’ai trouvé l’exercice difficile car cela m’a obligé à aller chercher en moi mes motivations profondes.
Je me suis investie et j’ai joué le jeu. La condition pour que j’arrête était de ne pas grossir.
Aujourd’hui cela fait 3 mois que je n’ai pas touché de cigarettes et j’ai reperdu les kilos que j’avais pris.
Je passe des jours sans avoir envie de fumer et même si je sais que ce n’est jamais gagné je pense être sur la bonne voie.